La cristallomancie : prédire l’avenir avec une boule de cristal

Par Julien JudePublié le 7 juin 2018 dans Arts divinatoires boule de cristal

La pratique de la cristallomancie, ou divination à l’aide d’une boule de cristal, est l’une des plus répandue dans l’univers médiumnique et l’on associe souvent le voyant à cet objet emblématique auquel il aurait recours pour prédire le futur.

Comme pour d’autres arts divinatoires, son origine remonte à des milliers d’années et on la retrouve sous différentes formes au fil du temps et des cultures.

La civilisation gitane est la première à s’être appropriée la boule de cristal mais, bien avant eux, d’autres peuples maîtrisaient cet art en utilisant l’eau qui coulait dans les rivières, les étangs ou tout objet réfléchissant la lumière. Parmi ces derniers, on peut citer les Grecs, les Perses ou encore les druides Celtes, mais on trouve également des traces de ce rituel en Amérique du sud ou chez les Egyptiens.

Définition, origines et étymologie de la cristallomancie

Le terme cristallomancie vient du mot Grec « Krustallos » qui a pour signification cristal et bien sûr « Manteia » qui se traduit par divination.

Ici, la boule de cristal est l’élément principal qui va permettre d’obtenir une prédiction. Le procédé est simple, le médium va bouger ses mains autour de la boule et grâce à la pureté de celle-ci, des couleurs, formes et mouvements vont se former à l’intérieur. Ce dernier sera ainsi capable de les observer et de les interpréter, ce qui le conduira à élaborer une vision du futur. On dit que la lumière qui se dégage de la boule ensorcèle toute personne qui se trouve à son contact.

Il y a maintenant deux millénaires, les sorcières gitanes utilisaient déjà la sphère de cristal afin d’obtenir des visions de l’avenir mais cette pratique a connu de nombreuses évolutions.

En effet, des civilisations plus lointaines se servaient du reflet de l’eau. Les Perses, quant à eux, avaient recours à un miroir pour pratiquer ce que l’on appelle la catoptromancie, similaire à la cristallomancie. On dit que le miroir est une ouverture vers un autre monde.

Si les premières boules étaient autrefois en cristal de roche, il est beaucoup plus difficile et bien plus onéreux de s’en procurer à notre époque. Celles-ci ont donc été remplacées par de simples boules en verre. Mais peut importe le support utilisé pour pratiquer cet art divinatoire, l’important est que sa surface soit lisse et réfléchissante.

Plusieurs personnages ayant marqué l’histoire se sont intéressés au diverses formes que compte cette mancie et notamment à la captotromancie.

Parmi eux, on peut citer Pausanias (2éme siècle), grand voyageur et géographe de l’antiquité qui fait référence à l’attrait du peuple pour cette pratique dans son livre dédié aux rites anciens: La Périégèse de la Grèce.

Au 16ème siècle, Nostradamus, astrologue réputé, se base à son tour sur des images captées au travers d’un miroir pour publier ses prophéties.

La noblesse française se prend elle aussi de passion pour la cristallomancie. Ainsi Catherine de Médicis (1519-1589) devient fidèle à cette pratique.

Elisabeth 1er (la reine d’Angleterre elle-même) va également s’y intéresser et consultera à plusieurs reprises l’un des plus grand adeptes des sciences occultes et astrologue de l’époque, le britannique John Dee, qui affirmait pouvoir communiquer avec les anges par l’intermédiaire de sa boule de cristal.

Comment pratiquer la cristallomancie

Cette mancie qui est très complexe demande beaucoup de concentration et il faudra de la pratique pour la maîtriser totalement. Il est important de prendre grand soin de votre boule de cristal et éviter tout contact avec la lumière du jour, c’est pourquoi il est recommandé de la recouvrir d’un drap de couleur foncé, bleu ou mauve par exemple.

Vous devrez être le seul à pouvoir toucher la boule et un lien très fort va se créer entre vous et cet objet.

Déposez-la sur une table en bois et commencez la séance. Fixez-la avec attention, puis formulez de manière claire et précise une question dont vous souhaitez obtenir une réponse. Vous allez voir apparaître des images constituées de formes et couleurs variées qu’il sera possible d’interpréter par la suite.

Interprétations des images obtenues

Il existe évidement de nombreuses manières d’interpréter les signes qui apparaissent lors d’une consultation. En voici quelques uns.

La signification cachée des couleurs

  • Le blanc répond positivement à la question posée, c’est un très bon présage.
  • Le bleu fait référence à la maturité et l’intelligence, c’est aussi le symbole d’une prise de conscience et de la compréhension.
  • Le vert est synonyme d’espoir.
  • le noir représente par contre le chaos et donc un mauvais présage.

Les animaux

Il n’est pas rare que l’on puisse voir apparaître une forme animale. Voici les plus courantes, et le sens généralement associé par le divinateur :

  • L’aigle est le symbole de la liberté mais aussi du courage et de la volonté.
  • Le serpent nous met en garde contre un danger mortel, il peut également être associé au plaisir charnel.
  • L’araignée nous apporte une déception amoureuse.
  • Le chat symbolise la trahison.

Les objets et les plantes

Voici divers objets et quelques végétaux fréquents. Là encore, l’interprétation que nous mentionnons ici est la plus courante :

  • Le cercle peut représenter le formation d’un couple ou la naissance d’un enfant.
  • La croix nous amène une maladie grave et des douleurs physiques.
  • L’arbre symbolise l’appui de la famille et la réussite professionnelle.
  • Avec les fleurs, le bonheur est au rendez-vous.

Les parties du corps

Enfin, certaines parties de l’anatomie humaine peuvent elles aussi se manifester :

  • Les jambes désignent la passion et la sensualité.
  • Les yeux font référence à la résolution d’un problème et à la justice.
  • La bouche est synonyme de rumeurs et ragots.