Connaître la différence entre un voyant et un médium

Par Julien JudePublié le 20 novembre 2018 dans Voyance en ligne pont éclairé

Pour les personnes néophytes dans le domaine de l’ésotérisme et plus précisément pour tout ce qui concerne la voyance, certains termes sont perçus à tort comme de simples synonymes.

Effectivement, on peut facilement faire la confusion entre les voyants et les médiums et si l’on croit en premier lieu que leur travail est en tout point similaire, il n’en est rien !

L’un et l’autre exercent leur don de manière totalement différente que ce soit en rapport avec les méthodes qu’ils vont utiliser, les vibrations qu’ils perçoivent, les résultats que les consultants souhaitent obtenir lors d’une séance ou encore le but recherché au départ.

Un médium peut aussi avoir des aptitudes dans la voyance et inversement, vous pourrez rencontrer un voyant doté de prédispositions à la médiumnité.

Intéressons nous de plus près à ces deux pratiques.

Définitions et différences

Qu’est-ce qu’un voyant ?

On parle de voyance, ou clairvoyance pour désigner une personne dont les capacités extrasensorielles lui permettent d’avoir des visions sous forme de flashs, dans lesquelles lui apparaissent des images précises sur des événements passés, présents ou futurs d’un consultant.

Ces visions peuvent surgir à un moment voulu ou inattendu, par l’intermédiaire d’un rêve prémonitoire par exemple.

Le voyant sera doté de fortes intuitions et d’un pouvoir de ressentir les choses hors du commun : son degré d’empathie est bien supérieur à la moyenne.

Ses facultés  lui  donneront accès à des prédictions concernant des situations à venir, heureuses ou pas, et il pourra donner un aperçu du futur à ceux qui le souhaitent.

Pour guider ses visions, il aura la possibilité de s’aider d’un support parmi les plus connus : les tarots, le pendule, les runes…

Qu’est-ce qu’un médium ?

On n’utilise le mot médium dans le domaine de la voyance que depuis le 19ème siècle.

Autrefois on parlait des « devins » ou « oracles ». Ce qui peut expliquer la difficulté de faire la distinction entre voyant et médium encore aujourd’hui.

Ce terme emprunté au latin signifiant « milieu », désigne un messager capable d’entrer en contact avec les esprits.

C’est un véritable fil conducteur entre le monde des vivants et celui des morts (aussi appelé l’au delà ou monde de l’invisible).

Doté d’un sixième sens, il est capable de ressentir la présence des personnes disparues en captant leur énergie. C’est ce que l’on appelle la clairsentience. Son pouvoir lui permet aussi de les entendre et d’être entendu par eux : c’est la clairaudience. Il pourra également voir et même parfois avoir des perceptions olfactives de l’entité avec laquelle il se mettra en contact.

Sa capacité réside dans le fait de pouvoir communiquer avec les esprits (guides spirituels, archanges, êtres de lumière…) et de transmettre leur message mais il ne peut en aucun cas agir directement sur eux.

Contrairement au voyant, le médium pur ne possède pas le don de vision relatif au temps qui passe. Il ne sera donc pas en mesure de faire une prédiction sur votre futur.

Médium ou voyant : à qui dois-je m’adresser ?

Nous avons vu qu’il est tout à fait possible qu’un individu soit à la fois médium et voyant. Ces facultés naturelles qui apparaissent très tôt chez certaines personnes peuvent également s’acquérir et se développer avec le temps.

Pour faire votre choix et faire appel au spécialiste qui vous convient, il faudra donc bien saisir  la différence qu’il existe entre les deux:

  • Si vous souhaitez que l’on vous fasse des révélations sur des événements  en lien avec votre avenir, qui vous permettront de prendre des décisions concernant votre vie future, vous devrez consulter un voyant qualifié.
  • Si votre démarche consiste plutôt à communiquer avec une personne proche disparue ou encore votre guide spirituel qui veille sur vous depuis l’au-delà, vous devrez vous tourner vers un médium sérieux qui pourra jouer le rôle d’intermédiaire entre cette entité et vous.