Horoscope weekend 02-03 mai 2020, votre muguet astral porte-bonheur

Écrit par Julien Jude, le .

Portez bonheur à votre weekend avec le programme astrologique de votre signe. Votre horoscope de fin de semaine rédigé par Gabrielle sera votre brin de muguet astral et fleurira votre quotidien.

sigue du zodiaque et coeurs violet

Bélier. Du 21 mars au 20 avril.

Vous ne regarderez même pas votre bien-aimé(e), puisque tout sera tourné vers votre nombril. A force de tout savoir faire mieux que lui/elle, et de lui trouver tous les défauts du monde, ne soyez pas étonné de recevoir la porte sur le bout du nez.

Taureau. Du 21 avril au 20 mai.

Mercure et Uranus vous donnent des envies de sorties natures. Le weekend prolongé n’arrange rien. Vous n’aurez qu’un souhait prendre votre muse par la main et aller gambader au milieu des champs. Malheureusement c’est encore le confinement !

Gémeaux. Du 21 mai au 21 juin.

C’est la révolution dans vos amours avec un carré Vénus-Neptune qui créé une lame de fond. Votre horoscope vous conseille de bien vous accrocher car les remises en question vont fuser. Pas certain que ce weekend prolongé en amoureux vous soit bien recommandé.

Cancer. Du 22 juin au 22 juillet.

Afin de faire perdurer la cohabitation astrale sous votre toit et ce malgré les vibrations de Lune, il vous faudra  temporiser face à ces petits « je-ne-sais-quoi » qui vous déplaisent chez votre conjoint. Allez courage en milieu de mois, on verra pointer une nouvelle aurore astrologique mais pas seulement.

Lion. Du 23 juillet au 22 août.

Vous incarnerez la figure paternelle ou maternelle du foyer avec brio, laissant sur le carreau l’aspect sensuel de votre couple. Saturne, certes vous permet d’avoir les épaules larges mais limite votre sex-appeal.

Vierge. Du 23 août au 22 septembre.

En faisant lecture de votre horoscope ami Vierge, vous découvrirez combien le trigone Lune-Mercure peut vous accompagner dans votre démarche de lâcher-prise. Tempérance, et sérénité seront essentielles pour un weekend de partage émotionnel. Sinon on ne répond plus de rien…

Balance. Du 23 septembre au 22 octobre.

La perfection faite homme, désolée de vous le dévoiler mais cela n’existe pas. Il serait bon pour vous, que vous en preniez conscience rapidement avant que ne se pointe dans votre ciel zodiacal le carré Vénus-Neptune qui lui va vous mettre devant le fait accompli. Aïe ça fait mal ! Vous étiez tellement certain d’avoir déniché la perle rare.

Scorpion. Du 23 octobre au 22 novembre.

Sans vous la jouer vous saurez raconter à votre potentiel partenaire tout ce qui chez vous pourrait lui plaire. Ainsi porté par votre vitalité astrologique grâce à Jupiter, vous ne devriez pas rester longtemps célibataire.

Sagittaire. Du 23 novembre au 21 décembre.

Votre astre de compagnie du weekend s’appelle Saturne. Favorable aux affaires, il vous obligera cependant à regarder en face ce qui ne s’équilibre pas dans votre quotidien. La liste risque d’être longue, heureusement que vous aurez 3 jours de congé hebdomadaire pour faire le point.

Capricorne. Du 22 décembre au 20 janvier.

Avec Saturne dans les urnes de la voûte céleste, ce sera chez vous les Capricornes l’opposé et son contraire. Aucun accord possible sous votre toit, pendant 3 jours on ne vous comprendra pas !

Verseau. Du 21 janvier au 18 février.

Vous prédire du repos pour ce congé hebdomadaire serait déplacé. Saturne va vous mené hors des sentiers battus, afin que vous vous y découvriez. Taquin, cabochard mais intimement amoureux voilà ce que votre moitié devra gérer.

Poisson. Du 19 février au 20 mars.

Il faudra savoir lire entre les lignes, de vos mains, pour parvenir à décoder les messages subliminaux que vous adresser à votre partenaire. Avec Neptune qui chatouille, du coup ça ressemble à une communication de sourd-muet, où personne ne souhaite faire d’efforts. Sinon le silence est d’or…

Le mot de la fin de semaine choisi par Gabrielle pour les 12 signes du zodiaque :

 » Chaque génération se croit vouée à refaire le monde. La mienne sait pourtant qu’elle ne le refera pas. Mais sa tâche est plus grande. Elle consiste à empêcher que le monde se défasse.  » ~ Albert Camus -Discours d’acceptation du Prix Nobel, 10/12/1957.

 

Connexion à votre compte