Voyance gitane : Tarot tzigane et traditions

Écrit par Julien Jude, le .

Nous avons tous à l’esprit l’image de la bohémienne portant un foulard et lisant l’avenir dans sa boule de cristal ou dans les tarots. Ces pratiques divinatoires sont le reflet de ce peuple nomade dont l’exode dure depuis des siècles. Leur mode de vie est basé sur leurs coutumes et la famille. Danse, musique mais aussi dons héréditaires pour l’occulte et le paranormal les font exister. Entre la fascination de cette magie et de leurs pratiques ésotériques et la crainte de ce peuple parfois incompris, découvrons le tarot tzigane et les traditions liées à la voyance gitane.

Mains de femmes utilisant le tarot tzigane

Origines et brève histoire de la voyance gitane

On attribue souvent la divination et les prophéties au peuple gitan. Ces gens du voyage ont toujours pratiqué au cours de leurs déplacements, les arts consacrés à la voyance. Rituels magiques, pouvoirs occultes et légendes mystérieuses les accompagnent tout au long de leur histoire.

Leurs origines viendraient de l’Inde, région du globe ou les croyances religieuses et spirituelles sont très marquées et la magie ainsi que le paranormal font partie intégrante de la culture locale. Débutant leur migration aux alentours du 9ème siècle, ils débarquent en Europe au 15ème siècle et frappent les populations par leur teinte de peau et leur manière de se vêtir. Ces pèlerins venus d’Inde qualifiaient leur pays de petite Egypte. Ils furent donc nommés Égyptiens puis Gitans.

Profondément croyant et religieux, ce peuple nomade était aussi associé à la magie et à l’occultisme. Jouant de ce statut avec les habitants citadins rencontrés, les gitans échangeaient leur savoir-faire contre quelques pièces. Connus pour leurs prophéties, leurs philtres d’amour et aphrodisiaques servant pour le retour affectif, ils maîtrisent aussi les arts divinatoires. Boules de cristal, tarots, lecture des lignes de la main ou encore dans les feuilles de thé… Sans oublier bien sur les fameuses gitanes diseuses de bonne aventure qui recevaient leurs clients dans les roulottes ou dans la rue.

Tarot Tzigane : comment s’effectue le tirage des cartes gitanes ?

Dérivées du très célèbre tarot de Marseille, les cartes gitanes font référence à une culture riche et très ancienne. Elles sont associées à une pratique tzigane reconnue dans le milieu de la voyance. Le tirage de ces cartes répond à toutes les questions concernant le domaine :

  • Financier
  • Affectif et sentimental
  • Professionnel
  • Familial
  • De la santé…

Il permettra également de se projeter dans l’avenir. Ce tarot issu de la voyance gitane s’apparente au tarot marseillais puisqu’il est comme celui-ci composé de « lames », 36 pour être précis. Grâce à la consultation de ces cartes, et en fonction de l’ordre du tirage, on obtiendra des informations utiles en lien avec le passé, le présent et le futur. Il est donné à tout le monde de pouvoir tirer les cartes mais pour une interprétation de qualité, il faudra faire confiance à un professionnel qui sera plus apte à révéler le secret de ces lames.

Voyance et traditions gitanes

La voyance, au même titre que la magie, fait naturellement partie de l’évolution culturelle des gitans. Leurs rites et croyances les amènent à pratiquer certains rituels protecteurs. Le tarot Tzigane ou « bohémien » comme il est aussi possible de l’appeler s’utilise depuis des siècles chez ce peuple et il est fort apprécié.

En ce qui les concernent, ils utiliseront pour eux même la pratique d’arts divinatoires pour des dates et événements précis. Leur sens intuitif très développé leur servira à capter tous les présages.

Dans leur culture, lors d’un accouchement, ils protègent les nouveaux-nés des manifestations occultes néfastes à leur communauté et examinent de près l’enfant pour savoir si sa naissance leur sera de bon augure. Les effluves libérées au cours de l’accouchement seront, elles aussi, analysées puis interprétées.

Lors d’une cérémonie qui correspond au baptême chrétien, les gitans réunis seront à l’affût du moindre signe annonciateur de présage : miaulements ou aboiements, éternuements seront interprétés car ils peuvent influer sur l’avenir du nourrisson. Il en sera de même lors d’un mariage ou d’une cérémonie commémorative d’une personne décédée, pour déceler l’avenir des mariés ou bien le passage vers le monde invisible du défunt.